HAND & CO Vivez le handball en notre compagnie !
Adresse
Téléphone

France - Croatie : LES BLEUS S’INCLINENT A LA TOUTE FIN !

Les bleus affrontaient aujourd'hui la Croatie pour un match désormais classique. Comme d’habitude, le combat fut rude et les contacts rugueux mais ce sont les Croates qui se sont imposés avec un finish hollywoodien.
 
Claude Onesta choisit de commencer sans Luc Abalo pourtant flamboyant la veille, c'est donc avec Valentin Porte à l'aile et Adrian Di panda au poste d’arrière que la France commence le match. Comme face à l’Argentine, le début de match est assez brouillon  avec des pertes de balle et des passes ratées. Fait étrange, les deux équipes profitent des nouvelles règles pour jouer sans gardien et être en supériorité numérique en attaque, ce qui donne lieu à des scènes inhabituelles comme un but de Guigou dans des cages vides. De son côté, Omeyer est très bon avec  58% d'arrêt au quart d’heure de jeu, et il apporte des buts grâce à des relances rapides que Michaël Guigou se fait un plaisir de transformer. Il inscrira 5 des 7 premiers buts de l'équipe de France dont de nombreux jets de 7m. La défense continue d'être performante et les deux équipes ne se lâchent pas d'une semelle. Juste avant la mi temps, Thierry Omeyer écope d'un deux minutes pour être rentré du mauvais côté du trait, ce qui donne des minutes à Vincent Gerard. 
 
Après la pause, Titi nous gratifie d'un but depuis sa cage en profitant de l'absence du gardien croate. Cependant, l'équipe de Domagov Duvjnak prend les devants avec toujours un ou deux buts d’avance. C'est alors que Claude Onesta fait rentrer Timothey N’Guessan  qui apporte toute son énergie. Ses tirs de loin font mouche et il redonne un nouveau souffle aux bleus pour recoller au score à 18/18. Arrive ensuite la frayeur du jour quand Nikola Karabatic reste au sol après une prise en sandwich très violente. Rien de grave cependant et il pourra tenir sa place par la suite. Jakov Gojun est ensuite exclu après avoir récoltés son 3 ème 2 minutes. Le staff croate a sans doute bien travaillé avant la rencontre car les défenseurs sont sur toutes les passes à destination de Valentin Porte lors des combinaisons ce qui engendrent des pertes de balle qui permettent à Marko Kopljar et ses coéquipiers de passer devant. C'est ce même Kopljar qui allume la mèche de loin plusieurs fois de suite pour permettre à la Croatie de garder son avance. Puis, à 3 minutes de la fin, N’Guessan provoque une exclusion temporaire plus un penalty transformé par Michaël Guigou. On pense alors que le momentum a changé mais Karabatic fait un poteau à 30 sec de la fin. Sur la dernière action, un croate empêche les français de mener à bien une contre attaque en refusant de donner la balle pour gagner du temps. Or, les nouvelles règles d'ores et déjà appliquées pour les JO stipulent bien qu'une faute d’anti-jeu dans la dernière minute est sanctionnée d'un carton rouge immédiat et d'un penalty. Michaël Guigou a la balle d'égalisation ente les mains, lui qui n’a pas raté un jet de 7 mètres, mais les séries sont faites pour être brisées et cet échec signe la victoire des croates. Malgré la défaite,  les français ont livré une grosse performance face à une très bonne équipe de Croatie, de quoi se mettre en jambes avant d’affronter le Danemark.