HAND & CO Vivez le handball en notre compagnie !
Adresse
Téléphone

France - Danemark : Daniel Narcisse is back!

Pour le dernier match de poule de l’équipe de France, l’adversaire est un gros morceau : le Danemark de Mikkel Hansen ! Au terme d’un match intense et disputé,  les Bleus s’imposent grâce à un trident de feu composé de Narcisse, Mahé et Porte. 
 
Claude Onesta décide de commencer le match sans Karabatic (qui semble avoir une blessure à l’oeil droit), sans Guigou et sans Omeyer tout en utilisant Sorhaindo seulement en défense. C'est donc une équipe remaniée qui aborde cette rencontre et pour la 1ère fois de la compétition Daniel Narcisse est titulaire. Comme souvent depuis le début des JO, Dipanda ne semble pas dans le coup mais sa contre performance est masquée par l’intensité du match. Toft Hansen prend deux minutes et Mikkel Hansen aussi ce qui permet aux français de rentrer dans leur match. Les solutions se trouvent aux ailes et c'est un Kentin Mahé en pleine forme qui en profite notamment sur contre attaque (9 buts au coup de sifflet final). N’Guessan s’illustre par deux fois de loin et malgré la rapide sortie de Mikkel Hansen les Danois restent dans le coup. Les débats sont tellement équilibrés qu’à la mi temps les deux équipes ont le même nombre de balles perdues -6- et le même pourcentage de réussite au tir -71%-. Il y a alors un score de 17-16.
 
Dès la reprise, Grébille remplace N’Guessan et rate ses 2 premiers tirs. Rien ne va plus en attaque et l’équipe de Mikkel Hansen en profite pour passer un 6-1 à l’équipe de France.  Les bleus enchaînent les mauvaises défenses aux ailes et se font avoir par des simples passes aveugles du demi centre vers l’ailier. Narcisse sort de sa boîte pour reprendre le contrôle avec des superbes shoots tandis que les arbitres semblent mal connaître la règle du passage en force. En effet, les danois "floppent" volontiers et les officiels se font avoir très souvent en sifflant des charges alors que le défenseur est en mouvement. Ces erreurs animent les joueurs et Luka Karabatic est au bord de l’explosion après une violente faute sur Kentin Mahé. C'est l’heure de la rentrée des patrons pour remettre de l’ordre dans la maison, Omeyer et Nikola Karabatic arrivent pour changer le physionomie du match et ça marche. Luka Karabatic plante deux buts d’affilée pour permettre à l’équipe de France de revenir à égalité (24-24). Kentin Mahé inscrit alors un but de son camp dans des cages vides pour passer devant sous les applaudissements assourdissants des supporters français toujours bien présents. Omeyer fait des arrêts et Mikkel Hansen se blesse en ayant provoqué un énième passage en force. La blessure est impressionnante et le sang coule à flot mais rien de grave cependant, il reviendra dans le match auréolé d’un très joli turban. Daniel Narcisse continue son show avec des actions fulgurantes et les pertes de balles danoises viendront à bout de leurs espoirs de victoire. Score final : 33-30. Le match fût très serré et les pourcentages au tir similaires des deux côtés (70%), c'est donc les ballons perdus qui ont fait la différence. Le Danemark ayant 17 turnovers contre seulement 11 pour la France. Les bleus arrivent en quart sur une victoire pour affronter le pays hôte dans une salle qui s’annonce en fusion. 
 
L’homme du match : Daniel Narcisse 
 
C'est vrai que Kentin Mahé (9buts) et Valentin Porte (7buts)  ont été très bon mais Daniel Narcisse n’a pas seulement scoré, il a gagné ses duels pour créer des décalages, délivré de nombreuses passes décisives et mis une pression permanente sur la défense adverse. On a retrouvé le Narcisse de Pékin et Londres avec des jambes de feu, un jump énorme et des tirs de folie et rien que pour ça il mérite notre titre officieux de joueur du match. 
 
Hand & Co depuis Rio de Janeiro