HAND & CO Vivez le handball en notre compagnie !
Adresse
Téléphone

Preview des JO de Rio 2016

Alors que les JO approchent à grands pas, voici la présentation du tournoi et l’analyse des forces en présence.
Le format :
Le tournoi olympique de handball masculin 2016 aura lieu du 7 au 21 août 2016 à la Future Arena (après les Jeux, sa structure sera démontée et utilisée pour la construction de 4 écoles publiques). Les 12 équipes qualifiées sont séparées en 2 groupes dont voici la composition :
Groupe A :                                                 Groupe B :
- Argentine                                                    - Brésil
- Croatie                                                        - Egypte
- France                                                         - Allemagne
- Danemark                                                    - Suède
- Qatar                                                           - Slovénie
- Tunisie                                                         - Pologne
Dans chaque poule, toutes les équipes se rencontrent. Une victoire rapporte 2 points, un match nul ne rapporte qu’un 1 point et une défaite ne rapporte rien. Les 4 premières équipes de chaque poule accèdent aux quarts de finale, les autres sont éliminées du tournoi.
La sélection de l’équipe de France :
Gardiens : Thierry Omeyer, Vincent Gérard
Arrières : Daniel Narcisse, Nikola Karabatic, Mathieu Grébille, Adrien Dipanda, Timothey N’Guessan, Valentin Porte
Ailiers : Luc Abalo, Michaël Guigou, Kentin Mahé
Pivots : Cédric Sorhaindo, Ludovic Fabregas
Réserviste : Olivier Nyokas
Claude Onesta a décidé de miser sur la jeunesse afin de tenter de gagner pour la 3ème fois de suite les JO. En effet, seul 6 joueurs étaient déjà présents lors de la victoire à Londres lors des JO 2012. Cependant, il prône la continuité avec 12 des 15 joueurs présents lors de l’Euro 2016 en Pologne.
Membres de la poule A :
Argentine : L’Albiceleste n’a participé qu’une seule fois aux Jeux Olympiques et c’était lors de ceux de Londres avec à la clé une 10ème place. Disposant de bons joueurs comme les frères Simonet que l’on connaît bien et d’un style de jeu méconnu, cette équipe pourrait être le poil à gratter de la poule A.
Croatie : Souvent placée et rarement gagnante, la Croatie peut viser gros durant ces Jeux. Avec un effectif en pleine force de l’âge et très talentueux à l’image de Marko Kopljar (29 ans) ou Domagoj Duvnjak (27 ans), elle est capable de battre n’importe qui. Avec de la constance, les croates pourraient bien revoir la médaille d’or d’ici peu.
Danemark : C’est surprenant, mais le Danemark n’a jamais gagné une médaille aux JO, finissant par exemple 6ème lors de l’édition 2012 ou 7ème en 2008. Cependant, n’enterrez pas trop vite l’équipe de Mikkel Hansen, les Danois possèdent une équipe très complète ainsi qu’un (si ce n’est le) des meilleurs joueurs du monde. Il faudra donc se méfier de cette nation qui respire le handball.
Qatar : Le pays organisateur des championnats du monde 2015 a surpris beaucoup de monde en remportant la médaille d’argent lors de ceux-ci. N’ayant jamais participé aux JO, cette équipe composée principalement de joueurs naturalisés (seulement 2 joueurs sur les 17 sélectionnés aux championnats du monde étaient nés au Qatar) manque cependant d’expérience au niveau olympique pour espérer remporter le graal.
Tunisie : La Tunisie fait office d’outsider à côté des autres nations car si elle brille aux championnats d’Afrique (22 médailles en 32ans), elle a du mal du mal dans les autres grandes compétitions (14ème place aux championnats du monde 2015). De plus, l’ancienne équipe de Sylvain Nouet va participer à ses 4ème Olympiades de l’histoire, ce qui est très peu.
Membres de la poule B :
Brésil : Le pays hôte de ces JO arrive en qualité de champion en titre des Jeux Panaméricains mais le titre olympique (voire la médaille) semble inatteignable. Malgré les bonnes performances au niveau continental, la 16ème place aux championnats du monde 2015 montre bien que la marche est trop haute pour croire en un titre.
Egypte : Comme pour la Tunisie ou le Brésil, une médaille semble être un rêve impossible à concrétiser pour l’Egypte. L’absence d’une star capable de porter l’équipe va être préjudiciable et si le fond de jeu n’est pas mauvais (comme on a pu le voir lors de l’eurotournoi), ils ne semblent pas capables de tenir un rythme élevé durant toute une rencontre la faute à un physique sans doute défaillant.
Allemagne : Les allemands n’arrivent pas aux Jeux pour faire de la figuration. Après avoir surpris tout le monde en remportant l’Euro en Pologne, ils viennent avec pour objectif de confirmer cette performance si possible en décrochant une médaille. Pour y parvenir, ils vont s’appuyer sur leur défense très solide bâtie durant l’Euro ainsi que sur leur paire Gensheimer-Reichmann en attaque.
Suède : Après leur médaille d’argent aux Jeux Olympiques de Londres, les suédois vont tenter de rééditer cet exploit en territoire brésilien. Durant les championnats du monde 2015, ils sont éliminés dès les 8ème de finale contre la Pologne après une phase de poule encourageante (2ème du groupe C derrière la France). Disposant d’un groupe homogène mais sans génie, la Suède va avoir du mal à accrocher une médaille.
Slovénie : Pour ce qui est seulement la 3ème participation de l’histoire du handball slovène aux Jeux Olympiques, l’équipe de Veselin Vujovi arrive avec des arguments à faire valoir. Comptant dans son effectif des joueurs que l’on connaît bien en France comme Dragan Gajic, Gorazd Skof ou Matej Gaber, cette équipe va être le poil à gratter de pas mal de sélections cet été.
Pologne : L’organisateur de l’Euro 2016 se présente aux JO sans réelle conviction, le présent euro ayant laissé des traces. Avec un effectif de qualité mais vieillissant, des doutes apparaissent sur leur capacité à suivre le rythme infernal lors de l’enchainement des matchs. Cependant, les coéquipiers de Karol Bielecki peuvent surprendre n’importe quelle équipe qui viendrait à les sous-estimés.
Objectifs tricolores :
Les attentes sont toujours très élevées autour de l’équipe de France de handball et malgré un Euro en demi-teinte, la médaille d’or reste l’objectif principal. Cependant, la concurrence sera très rude et les français devront se surpasser pour remporter le gros lot. Nous verrons si l’intense préparation a porté ses fruits et cette compétition permettra de voir plus clair dans l’avenir de l’équipe de France. Si les jeunes continuent de s’incorporer dans le collectif en compagnie des joueurs plus âgés, l’équipe de France pourrait devenir un véritable rouleau compresseur. L’avenir nous dira si les Français vont être la 1ère nation à être triple championne en titre. Réponse le 21 août.
A noter :
L’Espagne ne sera pas présente à ces Jeux Olympiques.
PS :
N’hésitez pas à nous suivre sur Twitter (@HandCo_) pour vivre les Jeux Olympiques de l’intérieur. Nous serons présents pour vous faire profiter de l’ambiance voire de quelques réactions de joueurs au club France.