HAND & CO Vivez le handball en notre compagnie !
Adresse
Téléphone

La nouvelle règle concernant la chasuble va-t-elle tuer le hand ?

Récemment, l’IHF (international handball federation) a adopté des modifications des règles du jeu portant sur 5 points précis. Un de ces points est l’utilisation de la chasuble. Or, cette nouvelle règle change considérablement la donne et elle pourrait totalement dénaturer le handball.
Tout d’abord, voici la nouvelle règle :
« Jusqu’ici réservée aux périodes d’infériorité numérique, la possibilité de remplacer son gardien par un joueur de champ est désormais étendue à tout le match, de sorte qu’une équipe pourra évoluer avec sept joueurs de champ sur le terrain. La chasuble qui signalait qu’un joueur de champ avait remplacé numériquement le gardien n’est plus obligatoire. Cependant, lorsqu’une équipe choisira d’évoluer avec uniquement des joueurs de champ, aucun d’entre eux ne sera autorisé à pénétrer dans la surface de but pour prendre le rôle de gardien. Dans le cas où un joueur transgresserait cette règle pour détruire une occasion manifeste de but, son équipe sera sanctionnée d’un jet de sept mètres. » (via France handball 2017).
En clair, le gardien peut sortir et être remplacé par n’importe quel joueur, et n’importe quel joueur peut sortir pour laisser sa place au gardien.
Ces nouvelles règles (il en existe 5 en tout) ont été adoptées pour la première fois lors des Jeux Olympiques de Rio, nous avons donc pu observer leurs effets immédiatement. Après 15 jours de jeu, 2 problèmes majeurs se dégagent.
Problème n°1 : L’absence de gardien
Combien de fois a-t-on pu voir un but marqué dans des cages vides lors des JO ? C’est arrivé quasiment à chaque match (voire plusieurs fois dans le même match) et cela permet même aux gardiens de marquer. Si cela est assez divertissant les premières fois, on commence à se lasser de ces buts sans action de jeu où il suffit juste d’avoir assez de force et de précision pour envoyer le ballon dans les cages adverses. Le fait est qu’aucun joueur n’a le droit de rentrer dans les cages donc la seule tentative possible pour stopper le tir est de le contrer lors du départ du ballon ou de l’intercepter dans les airs. Un entraineur lucide demandera maintenant systématiquement à ses ailiers d’être ultra-agressifs sur la transmission ailier-arrière pour tenter l’interception et ainsi avoir un but aisé lorsque le gardien adverse sera sorti.
Solution au problème n°1 : S’abstenir de faire sortir son gardien  
Cela peut sembler totalement ridicule mais c’est en effet la solution la plus simple pour éviter de concéder ces buts et elle fonctionne à chaque fois. Une autre solution peut être de faire très attention à ses transmissions de ballon mais en cas d’arrêt rapide de gardien, elle est inefficace. Enfin, pour les supporters qui ne supportent pas de voir ces buts faciles, il n’existe pas vraiment de solutions mis à part tourner la tête quand l’acte va être commis.
Problème n°2 : La supériorité numérique injustifiée
Ce que nous nommons la supériorité numérique injustifiée est la supériorité numérique alors que l’équipe adverse est au complet. En effet, plusieurs équipes durant les JO ont évolué avec un joueur de plus sur le terrain alors même qu’elles étaient au complet. Evoluant avec deux pivots mais sans gardien, ces équipes attaquent donc à 7 joueurs de champs contre 6 défenseurs. Ainsi, le problème se situe dans cette situation d’inégalité : pourquoi une équipe n’ayant pas subie de disqualification devrait se trouver en situation d’infériorité numérique contre l’équipe adverse ? Un des fondements du sport est oublié : l’égalité. Les deux équipes ne sont plus égales sur le terrain alors qu’aucun élément extérieur (exclusion) n’est venu perturber le jeu.
Projetons-nous maintenant à long terme, dans 3 ou 4 ans. Si aucun changement n’est adopté, les équipes se seront toutes parfaitement adaptées à cette règle et le risque est de voir apparaitre un but à chaque action. En effet, en étant en supériorité numérique un joueur est forcément libre de marquage donc avec du travail (et sans doute des nouvelles combinaisons) le joueur libre arrivera très souvent à être trouvé pour bénéficier d'un duel tireur-gardien. Il se pourrait donc qu’on trouve des scores tels que 45-40 ou à moindre mesure 38-37 sans prolongations.
Solution au problème n°2 : Modifier la règle
Modifier une modification de règle peut sembler être une idée saugrenue mais nous pensons sincèrement que c’est la bonne solution. Avant la nouvelle règle de la chasuble, très peu d’équipes choisissaient de jouer en supériorité numérique sans avoir de gardien. La solution est donc d’obliger le joueur à porter la chasuble (comme pour l’ancienne règle) lorsqu’il remplace son gardien quand son équipe est à égalité numérique. Lorsque son équipe est en infériorité numérique, le gardien peut sortir sans être remplacé par la chasuble. Ceci permettrait de réduire considérablement le nombre d’équipes abusant de la nouvelle règle de la chasuble. Règle qui part d’une bonne intention (fluidifier le jeu) mais qui nécessitait d’un test grandeur nature pour se rendre compte de ses limites.