HAND & CO Vivez le handball en notre compagnie !
Adresse
Téléphone

Montpellier HB – USDK : la victoire sérieuse de Montpellier

La dernière rencontre de cette 14e journée de la Lidl Starligue nous a offert une rencontre entre l’USDK de Patrick Cazal et le Montpellier Handball de Patrice Canayer et ses 4 champions du monde. Pour leur premier match officiel depuis la reprise, c’est une équipe montpelliéraine sérieuse et appliquée qui a finalement pris le dessus sur Dunkerque, irrégulier tout au long du match. Retour sur cette rencontre.
Une première mi-temps parfaitement maîtrisée par le MHB
Dans une salle Dewerdt pleine à craquer qui n’a pas manqué d’ovationner les 4 champions du monde (Ludovic Fabregas, Valentin Porte, Michael Guigou et surtout l’ancien gardien de Dunkerque Vincent Gérard) et les autres mondialistes (le croate Marko Mamic du côté de Dunkerque, et le slovène Jure Dolenec du côté de Montpellier), le match a démarré tambour battant sur une grosse intensité défensive. Malgré l’ouverture du score par l’arrière gauche dunkerquois Marko Mamic après 3 minutes de jeu, le MHB a très vite réagi pour revenir au score et passer devant (2-4, 7e). Articulés autour d’une défense avancée en 1-5, menée par Arnaud Bingo en pointe de la défense, les Montpelliérains ont causé beaucoup de problèmes aux Dunkerquois qui ont accumulé les pertes de balles dans le premier quart d’heure, et quand l’USDK trouvait enfin la brèche dans la défense héraultaise, c’est Vincent Gérard (32% d’arrêts) qui calmait leurs ardeurs en sortant des parades décisives (8-12, 21e), sur la lancée de son Mondial qui l’a couronné meilleur gardien de la compétition. Ce qui obligea Patrick Cazal, l’entraineur dunkerquois, a poser son premier temps mort de la partie. En attaque, c’est avec sérieux que Montpellier trouva régulièrement la faille grâce à un jeu d’intervalles placé, et ce sans ses leaders Dolenec, Fabregas et Guigou qui ont commencé le match sur le banc, et ont pu profiter des largesses défensives des joueurs de Patrick Cazal. A commencer par William Annotel (7% d’arrêts, un seul arrêt sur 7 tirs !), peu décisif hier et remplacé en fin de première mi-temps par Alexandre Demaille. Avec un Jean-Loup Faustin très efficace hier sur 7m (6/6, 8 buts au total), c’est sereine que l’équipe montpelliéraine est rentrée aux vestiaires avec un avantage de 5 buts (11-16, 30e).
Le sursaut dunkerquois en deuxième mi-temps
La deuxième période a démarré sur le même rythme que la fin de la première période, avec un but d’entrée de Jure Dolenec. L’écart est resté stable jusqu’à la 40e minute (17-22), où les Dunkerquois, bien aidés par Tom Pelayo (2/2) ont résisté aux vagues héraultaises. Mieux encore, ils ont su profiter du temps faible montpelliérain pour recoller au score. Emmenés par Marko Mamic et Baptiste Butto, auteurs de 6 buts tous les deux, les joueurs de Patrick Cazal revinrent d’abord à 3 buts du MHB (22-25, 48e), puis à deux (24-26, 51e) grâce à Pierre Soudry, avec une possession de balle pour recoller à une longueur des hommes de Patrice Canayer.  La première balle de -1 fut vendangée par Florian Billant, seul en contre face au deuxième gardien de Montpellier Nikola Portner, très bon hier soir (38% d’arrêts en 10 minutes). On pense alors que le vent a tourné définitivement, mais c’est sans compter sur la perte de balle de Jure Dolenec qui redonne une nouvelle chance de -1 à Dunkerque, chance que saisira cette fois Pierre Soudry (25-26, 55e minute). Malheureusement pour Dunkerque, les joueurs n’ont jamais su trouver le souffle nécessaire pour espérer revenir à la hauteur du MHB, qui sous l’impulsion de ses leaders Valentin Porte et Michael Guigou, tuera le match en inscrivant 5 buts supplémentaires dans les 5 dernières minutes pour finalement s’imposer 26-31 face à des Dunkerquois qui auront pêché physiquement.
L’essentiel est assuré pour le MHB qui reste au contact de Saint-Raphaël dans la lutte pour le podium. Pour ce qui est de Dunkerque, leur piètre première mi-temps leur aura été fatale, bien que leur réaction d’orgueil en deuxième mi-temps soit de bon augure pour la suite de la saison et leur objectif maintien.
Statistiques :
USDK : Annotel (1 arrêt sur 14 dont 0/3 penalty), Demaille (6 arrêts sur 24 dont 0/4 penalty) ; Billant (3/6), Afgour (5/6), Lamon, Nagy (0/5), Nkonda, Mamic (6/11), Soudry (4/6), Emonet, Hiele, Grocaut, Lobry, Pelayo (2/2), Nieto, Butto (6/9 dont 5/7 penalty)
MHB : Gerard (10 arrêts sur 31 dont 2/6 penalty), Portner (3/8 dont 0/1 penalty) ; Anquetil, Causse (1/1), Truchanovicius (2/2), Grebille (2/4), Dolenec (5/5), Guigou (3/3 dont 1/1 penalty), Bos, Zvizej, Bonnefond (4/7), Faustin (8/12 dont 6/6 penalty), Fabregas (2/2), Porte (3/4), Bingo (1/1)
 
A Dunkerque, Erwann Makouangou