HAND & CO Vivez le handball en notre compagnie !
Adresse
Téléphone

Kentin Mahé : la relève de Michaël Guigou en équipe de France est arrivée !

Kentin Mahé, fils du barjot Pascal Mahé, a débuté sa carrière en bleu à l’âge de 19 ans. Ayant depuis participé à l’Euro en Pologne et plus récemment aux jeux olympiques de Rio, il a démontré toutes ses qualités et sa ressemblance avec celui qu’il va peut-être remplacer un jour : Michaël Guigou.
Kentin Mahé et Michaël Guiguou, tous les deux fraichement médaillés d’argent, ont 9 ans d’écart (respectivement 25 et 34 ans) mais possèdent tous les deux un rôle similaire en équipe de France. Ayant tous les deux commencés le handball très tôt grâce à un parent investit, (à respectivement 9 et 5 ans), ils ont néanmoins un parcours différent en club. Si Guiguou est toujours resté fidèle à son club de toujours -Montpellier- Kentin Mahé a lui changé plusieurs fois d’équipe. En effet, il a déjà parcouru 4 clubs différents (tous allemands) alors même qu’il n’a que 25 ans. La différence ne s’arrête pas là, Kentin Mahé est demi centre de formation (poste qu’il occupe en club) tandis que Michaël Guigou est un pur ailier gauche.
Abordons maintenant  leurs points communs, qui sont surtout valables en équipe de France. Tout d’abord, ils ont tous les deux portés très tôt le maillot bleu. Kentin Mahé a ainsi connu sa première cape à 19 ans et Michaël Guigou à 20 ans. Ils évoluent tous les deux au poste d’ailier gauche, Michaël Guigou étant jusqu’à présent le titulaire indiscutable dans les matchs importants. Tous les deux efficaces, ils sont aussi capables de jouer au poste de demi centre. Michaël Guigou occupe ainsi cette position lors des périodes d’infériorité numérique (cela va sans doute changer avec la nouvelle règle concernant la chasuble) tandis que c’est le poste de formation de Mahé. Cette présence d’un ailier au poste de demi-centre permet d’apporter de la vitesse et de provoquer des exclusions dues aux « cravates » sur des joueurs plus petits (dans le cas de Michaël Guigou). De plus, l’ailier montpelliérain tire souvent les jets de 7 mètres mais quand il n’est pas en réussite, c’est le plus jeune qui vient le suppléer comme on a pu le voir lors des derniers jeux olympiques. Tous les deux étant très bons dans cet exercice, la France dispose maintenant de solutions supplémentaires depuis le départ de Guillaume Joli. Autre point commun mais cette fois en défense, la spécialité de Guigou est de défendre en tant que « défenseur avancé » lors d’une défense 5-1 ce qu’est aussi capable de faire Kentin Mahé. Dotés d’une grande mobilité et d'une vitesse élevée, ils peuvent gêner les transmissions adverses et en cas d’interceptions, filer vers le but adverse très rapidement. Ceci est aussi valable lors d’un arrêt de gardien, qui sait que son ailier est parti très vite devant.
Avec deux joueurs aux qualités similaires mais d’âges différents, on peut se demander si Kentin Mahé assurera la relève de Michaël Guigou. La question reste difficile à élucider maintenant car le joueur de Bundesliga est encore jeune et il n’a pas encore eu l’occasion de démontrer tout son potentiel. Saura-t-il résister à la pression et à la fatigue lors de longues compétitions dans lesquelles il serait titulaire ? L’avenir nous le dira mais ce que l’on peut actuellement constater est qu’il se fond parfaitement dans le groupe France, avec pour mentor à son poste un des meilleurs ailiers du monde. Avec toutes ses qualités et un bon encadrement en équipe de France ainsi qu’en club, l’avenir s’annonce doré pour le fils de Pascal Mahé. Quant au fait de suppléer Michaël Guigou, cette tâche s’annonce difficile (Guigou étant un des meilleurs ailiers du monde) mais pas impossible. Avec le même rôle que celui-ci et une intégration en douceur, Kentin Mahé ne devrait pas avoir trop de soucis à s’imposer en équipe de France.